Assoli : Renforcement de Capacités sur l’organisation et la gestion des coopératives et les bonnes pratiques de transformation de manioc en produits dérivés à Daoudè, par 60 transformatrices de manioc de la préfecture d’Assoli.

A Daoudè, village situé à 24 km à l’ouest de Bafilo, soixante femmes transformatrices de manioc des six cantons de la préfecture d’Assoli ont renforcés leurs capacités sur l’organisation et la gestion des coopératives et les bonnes pratiques de transformation de manioc en produits dérivés,c’était du 22 au 29 janvier 2024.

Cette formation est organisée par l’ONG Tibi basée à Bafilo en collaboration avec le cabinet Tchabder-Consult de Lomé avec le soutien financier du Fonds national d’Apprentissage de formation et de perfectionnement professionnel (FNAFPP), et placée placée sous le thème : « Gestion des coopératives et les bonnes pratiques de transformation de manioc en produits dérivés ».

L’objectif de cette formation est d’amener les participantes à produire un gari de bonne qualité et autres produits dérivés en offrant toutes garanties pour la consommation et la commercialisation par conséquent d’améliorer les revenus des femmes de la préfecture d’Assoli dans le but de contribuer à leur autonomisation financière.
Il s’agit également de renforcer les capacités techniques des transformatrices sur les bonnes pratiques de transformation de manioc (Gari, Topiaca et en farine planifiable), sur les différentes variétés de manioc spécifiques à transformer en produits dérivés et sur l’hygiène et les normes de fabrication des produits dérivés de manioc.

Cette rencontre vise également à renforcer les capacités techniques des bénéficiaires sur le conditionnement et le stockage des produits finis, sur l’importance, les principes, l’organisation et la gestion des coopératives et sur les notions de bases de compatibilité et de commercialisation.
Le maire de la commune Assoli 1, Abou-Bakari Nouhoum Salissou, représentant le préfet d’Assoli a salué cette initiative de l’ONG Tibi et de ses partenaires qui vont sortir les femmes bénéficiaires de la précarité.


Il a aussi souligné que ce projet va dans la droite ligne des objectifs de la politique du chef de l’Etat en matière de la diminution de la pauvreté au Togo et sur l’émancipation de la femme rurale.
Le chef d’antenne FNAFPP-Kara, Lochina Moussa Mahamadou et le directeur du cabinet Tchabder-Consult, Tchaloubo Abouderman ont indiqué que cette initiative de l’ONG Tibi cadre bien avec la politique nationale en matière de développement agricole visant à augmenter les produits pour l’autosuffisance alimentaire et lutter contre la pauvreté dans les milieux ruraux.
« Désormais vous maîtrisez les bonnes pratiques de transformation de manioc en Gari, Topiaca et Farine panifiable. Ces acquis, nous vous invitons à les vulgariser avec les autres producteurs de manioc qui n’ont pas eu la chance de bénéficier à cette formation » ont-ils ajouté aux bénéficiaires de cette formation.
La porte-parole des bénéficiaires de cette formation, Mme Agrigna Fati, présidente de la coopérative “Alou Wevé” du canton de Daoudè a remercié l’ONG Tibi et ses partenaires pour cette formation qui va leur permettre de booster leur rendement et améliorer la qualité de leur produit.

Elle a profité de cette occasion pour solliciter un magasin pour les transformatrices de manioc qui va leur permettre de ventre en groupe et de pouvoir fixer leur prix aux acheteurs.

Il faut noter que cette rencontre s’est terminée par la remise des attestations de fin de formations aux bénéficiaires.

YASSIR T.

Yassir T.

Read Previous

ASSOLI1: Rencontre d’information et de sensibilisation à l’endroit des citoyens de la commune

Read Next

Togo Top Impact/ Esso-Wavana Adoyi dédie son prix meilleur acteur de développement communautaire au Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *