SOCIETE/Tchaoudjo:CÉLÉBRATION DE LA TABASKI À SOKODÉ ET DANS LA CENTRALE.

Les fidèles musulmans de la région Centrale ont célébré, le mercredi 28 juin, la Tabaski, ou fête de sacrifice de mouton, à travers les traditionnelles « grandes prières ».

Plusieurs autorités, administratives, politiques, militaires, religieuses chrétiennes et traditionnelles au-devant desquelles les préfets ont assisté à ces prières. Ces dernières ont rassemblé des milliers de fidèles sur les différents sites des préfectures de Tchaoudjo, Tchamba, Sotouboua, Blitta et Mô.

Dans ces différentes localités, les fidèles musulmans ont supplié Allah de faire régner la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Togo. Ils ont également intercédé en faveur du président de la République, du Premier ministre, de la Présidente du parlement, des membres du gouvernement et plus globalement de tous ceux qui sont élevés en autorité et en dignité dans le pays.

Les imams qui ont dirigé ces grandes prières, ont prêché la paix, l’amour du prochain, le pardon, la tolérance religieuse, la solidarité, la réconciliation, le vivre-ensemble et la foi. Ils ont convié les croyants à continuer de prier pour les autorités et pour la consolidation de la paix et de la sécurité au Togo. Les officiants ont fait savoir que la fête de la Tabaski rappelait l’acte de foi d’Abraham qui a voulu immoler son fils Ismaël et qui reçut en retour de Dieu un bélier pour le sacrifice. Ils ont expliqué que cette commémoration exprimait notamment le respect du sang humain ainsi que la soumission de l’enfant envers son père. Les imams ont, pour finir, recommandé aux musulmans de partager un repas avec les démunis et leurs voisins.

Ces grandes prières ont été clôturées par des immolations de béliers blancs en offrande à Dieu. Ces rituels ont ouvert la voie aux abattages des moutons dans les familles des fidèles d’Allah.

Après ces prières, tous les musulmans se sont retrouvés en famille pour goûter au mouton de la Tabaski.

« La tabaski est l’une des fêtes reconnues en Islam, parce que l’Islam a seulement deux fêtes. C’est une fête de famille et de réconciliation. C’est ce que nous appelons fête de mouton. C’est la fête de sacrifice », a expliqué le président préfectoral de l’Union musulmane de Tchaoudjo, Katakpao Sagnadou. Il a ajouté « Nous avons notre calendrier qui est basé sur l’apparition de la lune. La fête intervient au 10è mois du calendrier lunaire et 2 mois 10 jours après la fête du Ramadan ».

La Tabaski marque aussi la fin du pèlerinage des musulmans à la Mecque.

Yassir T.

Yassir T.

Read Previous

SOCIETE/Tchaoudjo:LANCEMENT OFFICIEL DU PLAN CLIMAT DES COMMUNES DE TCHAOUDJO.

Read Next

SOCIETE/Tchaoudjo :DON DE BÉLIERS DE L’ASSOCIATION AL-IHSANE (LA BIENFAISANCE) DANS LE CADRE DU PROJET.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *