SOCIETE/Tchaoudjo: l’apothéose du Forum des producteurs agricoles du Togo (FoPAT) comptant pour l’étape de la région Centrale.


Jeudi 26 février à Sokodé Les acteurs de production agricole de la région centrale ont évoqués plusieurs attentes, lors de la 2e journée du Forum des producteurs agricoles du Togo (FOPAT) comptant pour l’étape de la région Centrale. Les autorités administratives et les producteurs de la région ont nourris beaucoup d’espoirs en ce forum, qui est une initiative du gouvernement.


Pour les autorités locales et les producteurs de la région Centrale les attentes sont énormes.

Le directeur régional de l’Institut de conseil et d’appui technique (ICAT)-Centrale, Issifou Amadou attend de cette rencontre, un renforcement des actions qui se font déjà pour l’atteinte des objectifs agricoles déclinés dans la feuille de route gouvernementale. « Nous attendons à ce qu’il y ait un renforcement de la dynamique d’actions et d’interventions de l’ensemble des acteurs autour de la transformation structurelle du secteur agricole afin d’atteindre les objectifs de la feuille de route gouvernementale Togo 2020-2025. Nous espérons également un large partage des mesures prises par le gouvernement dans les différents domaines. On s’attend aussi à des contributions des chaines de valeurs, des engagements de l’Etat et de tous les acteurs pour l’atteinte des objectifs de cette feuille de route à savoir assurer la sécurité alimentaire de notre pays et dégager des excédents pour alimenter les industries », a-t-il dit.



Pour M. Oumorrou Ibrahim coordinateur de la Fédération nationale des professionnels de la filière bétail et viande du Togo (FENAPFIBVTO), dit attendre une intensification des actions parce que le chef de l’Etat fait déjà beaucoup pour les agriculteurs.  « Vous savez le chef de l’Etat fait déjà beaucoup pour le secteur agricole. Il a notamment déployé beaucoup de moyens pour installer les usines et la plateforme industrielle d’Adétikopé qui sont des instruments pour la valorisation de nos produits agricoles pour alimenter les exportations. Nous attendons juste une intensification des moyens pour la production et la transformation comme il le fait déjà », a-t-il souligné.



Le problème du foncier pour l’extension des productions est un grand problème à expliqué
M. Koriko Adjémini, producteur d’anacarde à Tchaoudjo « Au niveau de l’anacarde nous avons des problèmes fonciers. Les allogènes ont la bonne volonté de produire mais ils n’ont pas de terre, il faudrait qu’à travers ce forum, nous sortions des résolutions pour convaincre les propriétaires terriens de céder leurs parcelles aux producteurs afin qu’ils puissent étendre leurs exploitations ».




Les préfets de la région et le premier maire adjoint de la commune de Tchaoudjo 1, Yérima Agrégna saluent les efforts réalisés par le président de la République pour le développement du secteur agricole. Pour eux, la visite du chef de l’Etat témoigne de sa proximité avec les producteurs et avec les populations. Ils restent convaincus qu’à travers les échanges directs que le président de la République aura avec les producteurs, des solutions concrètes seront apportées aux problèmes agricoles auxquels est confrontés la région Centrale. Ils ont relevé, entre autres, les problèmes de la mécanisation de l’agriculture, de l’irrigation, de la maîtrise de l’eau, de la disponibilité des terres, du désenclavement des routes, du maraîchage, de l’aménagement des ZAAP et ZAPB et de fournitures à temps des engrais.

Il faut noté que Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural, Antoine Lékpa Gbégbéni avait officiellement lancé, le jeudi 23 février à Sokodé, le Forum des producteurs agricoles du Togo (FoPAT) pour le compte de la région Centrale.

Peut avant d’arriver au stade le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a échangé avec les chefs traditionnels de la région Centrale sur le développement de l’agriculture et la situation sécuritaire dans le pays et dans la sous-région. Le président de la République a invité, ses interlocuteurs à la vigilance, au changement de comportement et à une action concertée face aux menaces sécuritaires et à l’extrémisme violent auxquels font face les pays de la sous-région.

Yassir T.

Yassir T.

Read Previous

SOCIETE/Tchaoudjo:CAMPAGNE D’INFORMATION ET DE FORMATION SUR LA MIGRATION À SOKODE AU TOGO.

Read Next

POLITIQUE/Le Président Bazoum Et Son Homologue Togolais Inaugurent De Nouvelles Installations Au PAL à Blitta.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *