HomeCULTURESOCIETE Tchaoudjo/Togo: ADOSSA GADAO 2023 EN PAYS TEM, LE RECORD D'AUDIENCE BATTU.

SOCIETE Tchaoudjo/Togo: ADOSSA GADAO 2023 EN PAYS TEM, LE RECORD D’AUDIENCE BATTU.

CHEF TRADITIONNEL TCHAKPIDE DE DIDAOURÈ ET SES PATRIARCHES

Plus de 4 années que cela ne s’est plus produit, la célébration des fêtes traditionnelles reprend après une interruption due à des raisons diverses. Et Adossa Gadao pouvait être célébrée ce 2023. Une mobilisation record a caractérisé la tenue de la fête traditionnelle des Tems de Tchaoudjo.

DIDAOURÈ ADOSSA EN IMAGE MALOURO TCHAKPIDE.

Du jeudi 12 au dimanche 15 janvier 2023, Sokodé a vibré au rythme des festivités de la fête traditionnelle Adossa Gadao édition 2023.
Une mobilisation à la hauteur de la qualité de la célébration.
Assoiffés de ces retrouvailles les filles et fils tem venus de partout dans le monde ont très massivement répondu au rendez-vous annuel.

L’apothéose des festivités s’est tenue au stade municipal de Sokodé et en deux phases. Gadao dans la matinée et Adossa dans l’après midi.

C’était en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, M. Payadowa Boukpessi, représentant le Chef de l’Etat, des membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale, des maires, des cadres de Tchaoudjo et des chefs traditionnels et religieux.

Placée sous le thème : « Renforcer la cohésion sociale face à l’extrémisme violent de l’heure, pour le développement de Tchaoudjo », l’édition 2023 de la fête traditionnelle Adossa-Gadao a connu une forte mobilisation des filles et fils de Tchaoudjo.

Il est important de rappeler que Adossa-Gadao est la fusion de deux fêtes communautaires, à savoir Gadao, et Adossa.

FESTIVAL SIMPA

L’une, pour célébrer la disparition mystérieuse d’un ancêtre des Molla au nom de Gadao d’où le nom donné à la fête. D’après la tradition, il a disparu en s’enfonçant tout doucement sous terre après avoir averti sa famille de son voyage pour rejoindre ses ancêtres. Ses enfants alertés à temps par sa dernière épouse, du clan des Daro, purent sauvegarder que le chapeau royal.
Ce mystère se célèbre tous les ans dès lors pour lui rendre hommage et remercier les manes des ancêtres pour les bonnes récoltes.

L’autre, Adossa, quant à elle, est la danse du couteau. Une fête qui se déroule au cours du 3e mois lunaire islamique « GAANI » qui signifie en Tem, mois de réjouissance pour célébrer l’anniversaire de la naissance du prophète Mahomet (SAW).

A l’occasion, le représentant du gouvernement le Ministre de la Promotion de l’Investissement, Mme Rose Kayi Mivedor, a souligné que dans un contexte sécuritaire sensible marqué par des attaques terroristes contre certaines localités de notre pays, le thème choisi pour cette édition de la fête Adossa-Gadao vient à point nommé.

« Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons renforcer la cohésion sociale et cultiver le dialogue interculturel face à l’extrémisme violent pour le développement de Tchaoudjo », a-t-elle indiqué.

La ministre Mivedor a rappellé l’impérieuse nécessité pour chaque fille et chaque fils de la préfecture de Tchaoudjo de mener des actions qui contribuent à sauvegarder le climat de tolérance et du vivre-ensemble qui caractérisent leurs communautés et qui est fondé sur des valeurs traditionnelles séculaires.

Pour elle, la célébration de Adossa-Gadao offre une fois encore l’opportunité à toutes les forces vives de la préfecture de Tchaoudjo de réfléchir sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour son développement endogène, inclusif, participatif et durable.

GADAOU EN IMAGE

A cet égard, elle a exhorté les acteurs de la chaîne culturelle et artistique à œuvrer pour asseoir dans le milieu, de véritables industries culturelles créatives et touristiques formalisées qui puissent impacter durablement la création d’emplois décents et pérennes aux populations en vue d’engranger de la richesse pour l’amélioration qualitative du bien-être des concitoyens.

TEEVLO AMOUZE

Le président de comité d’organisation, M. Agrignan Yérima, a remercié le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé qui a fait de la culture togolaise un champ fertile, propice à l’éclosion des talents capables de développer notre pays dans tous ses aspects.

Selon lui, la fête Adossa-Gadao est l’expression forte de l’union sincère de tous les fils de Tchaoudjo sans considération aucune.

Plusieurs événements culturels se sont organisés en marge de la célébration solennelle de cette édition de Adossa Gadao. Une foire artisanale s’est ouverte quelques jours avant l’apothéose, un défilé de mode avec le thème tradition Tem, des spectacles géants des collectifs des artistes tem, des dîners de Gala et de partage pour célébrer la femme Tem et promouvoir l’entrepreneuriat artisanal, soirée traditionnelle avec Teevlo Amouzè, concours de groupes de danses et musique traditionnelle, un match de football…

Il faut préciser que la commune des Lacs 1, invitée de cette édition est arrivée en forte délégation conduite par le Maire Alaixis Acquereburu.

Bien que toutes les délégations soient réparties le lundi 16 janvier, la ville a gardée son animation pour quelques jours, preuve que Adossa Gadao 2023 a été un succès retentissant.

Yassir Tchakpidè.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS