HomesportsSPORT/Semassi FC de Sokodé: Les acquis de la Saison 2021-2022.

SPORT/Semassi FC de Sokodé: Les acquis de la Saison 2021-2022.

Une page est tournée, un autre mandat vient d’être bouclé avec ses nombreux acquis, un début de renouveau apporté, mais également avec des vagues de critiques des plus encourageants au plus acerbes.

Un nouveau Comex est installé et prend déjà la machine en branle. Le nouveau patron de Semassi, Abdoul Moumouni Agoulou Anani veut très bien conjuguer avec les précédents présidents en s’appuyer surtout sur les acquis et l’expérience du Président sortant Ahmed Esso-wava Adoyi.

Nous revenons sur quelques réalisations de la saison écoulée. Nous parlerons bien de l’extra sportif mais également du sportif.

La retentissante victoire contre Dyto sur ses propres installations avant l’interruption du Championnat au début de la pandémie de la COVID-19, relançant Semassi dans le championnat, a donné plus d’espoir et l’envie au dirigeants du club de mettre plus de moyens et d’organisation pour le démarrage de la nouvelle saison
Le club a ainsi pris des initiatives suivantes:

  1. Un siège qu’il a acquis sous forme de bail en pleine agglomération de Sokodé qui a aussi servi de logement pour les joueurs étrangers qui arrivent pour le test.
  2. Nomination d’un nouveau staff technique avec à sa tête Sibabi Akpo Abdel Aziz.
  3. Mise en place d’une Commission chargée de recrutement composée d’anciens joueurs et dirigée par Issa Sakibou
  4. Mise en place d’un planning des activités sportives par le biais d’une Direction Technique dirigée par un collège d’entraîneurs (Anciens Joueurs) avec à sa tête Agoro Tchagodomou
  5. Signature d’une convention avec l’équipementier de renommée internationale ( FODOX )
  6. Reprise très rapide (le premier à reprendre les activités sportives sur toute l’étendue du territoire) malgré les conditions d’accès aux airs de jeu difficiles, la COVID-19 battait son plein.
  7. Signature des joueurs selon les besoins et la volonté, et du staff technique et de la Direction Technique dont l’attaquant-vedette togolais Ashraf Agoro avec qui le club a réalisé l’un des plus gros transfert en termes monétaires. Ensuite les grands noms du championnat qu, ISSIFOU Moubarak ( défenseur titulaire au dernier CHAN)
    EKE Pascal (Nigérian), un des meilleurs milieux de la zone Nord, MAMAN-ZOUGOU Yekini , étoile montante de Unisport, ASSOUMANOU Madjid ( pris dans le championnat nigérien), le renouvellement de Gado Rachid (Diego) et compagnie.
  8. Détection de jeunes talents pendant pratiquement 3 mois avec la commission chargée du recrutement.
  9. Rétablissement des contacts et renforcement de la complicité entre le Comex et l’ensemble des différentes sections des supporters y compris la diaspora
  10. Environ une quarantaine de joueurs entretenus à travers l’octroie d’une prime allouée pendant les 3 mois de préparation sans compétition

Ce qui paraissait l’un des meilleurs préparatifs de début saison depuis l’existence du club devrait permettre à ce dernier de faire une belle entame du championnat et d’occuper un rang à la hauteur de ses ambitions.
Malheureusement, durant la saison, les résultats n’ont pas suivi, et les efforts de début de saison n’ont pas payé.

Et comme cela ne devrait pas suffir, l’écart de comportement de certains spectateurs malveillants a conduit à des sanctions disciplinaires qualifiées d’innacceptables par le club. Le club va évoluer pendant une bonne partie de la saison, loin de son public et hors de son stade.

Des réunions du Comex se sont multipliées pour comprendre à chaque fois les causes des deroutes qui se constataient mais la solution n’a pas été facile à trouver, conséquence, Semassi a une fois encore joué la relégation au grand désarroi de son patron qui aurait mis cette fois les boucher double.

Découragé et agacé par la situation devenue trop complexe pour lui, l’entraîneur principal va jeter de lui même l’éponge et passer à autre chose.

Une première victoire contre Sara pour lancer la saison et mettre les fans en liesse n’a pas suffit pour éviter un piètre classement qui d’ailleurs ne reflète pourtant pas la qualité du jeu produit sur le terrain, ce qui reste un paradoxe jusqu’ici. Pour preuve, Semassi a été la seule équipe à battre le leader de la Zone Nord, ASCK lors de la première phase du championnat.
Semassi a été l’équipe prise au sérieux par le champion Asko parce que titillé dans le jeu lors des matches à l’aller comme au retour.

Voulant tisser la nouvelle corde à l’ancienne, Abdoul Moumouni Agoulou et son équipe sont avertis et doivent poursuivre le diagnostic profond du mal pour véritablement tirer le club vers le haut et stopper ainsi la descente aux enfers.

Yassir.T

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS