Tchaoudjo :A Sokode Quatre Apprenties Viennent de Beneficier d’un Matériels Pour leurs Réinsertions Professionnelles .

Quatre jeunes filles apprenties couturières et coiffeuses ont bénéficié  du matériels pour leurs réinsertions professionnelles à Sokodé c’était le jeudi 14 juillet 2022.
Ce geste qui se situe dans le cadre du projet des enfants victime de traite  est initié par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et piloté par l’ONG “Espace Fraternité” en collaboration avec le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de l’Alphabétisation et de la Femme.

Il vise à accompagner les enfants en situation de vulnérabilité pour leur formation professionnelle.

Ces matériels composés notamment de machines à coudre, des fers à repassé, des ciseaux, des mètres, des pauses fer à repassé, des tables, des règles et des équerres sont destinés à trois apprenties couturières et un porte rouleau, un séchoir, un miroir et un lave-tête pour une apprentie coiffeuse.

La représentante de l’OIM, Ankou Déborah a indiqué que son organisation est une agence de l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui s’occupe des questions de migration dans le monde. Elle a indiqué que l’OIM n’est pas contre la migration comme les gens le pensent mais est contre la migration irrégulière. Elle milite pour une migration qui respecte la dignité humaine ajouté Mme Ankou.

Pour elle, le soutien que l’OIM apporte à ces enfants rapatriés d’un pays tiers est goute d’eau dans le grand lot de la réinsertion professionnelle que chaque enfant devrait avoir.

Elle a témoigné sa reconnaissance à la direction de la protection de l’enfance, l’ONG “Espace Fraternité” et la Chambre Préfectoral de Métiers (CPM) Tchaoudjo pour leur accompagnement depuis le processus jusqu’à cette cérémonie de remise.

Le directeur exécutif de l’ONG “Espace Fraternité”, Adodo Chilé a souligné que les frais d’apprentissage ont été versés directement à la chambre de métiers pour mieux coordonner le suivi de ces enfants.

« Les parents doivent prendre l’engagement de veiller sur ces matériels que nous avons donné. Les matériels qui seront vendus par les enfants ou autres seront remboursés par les parents. Donc que les parents veillent à ce que les enfants ne vendent aucun matériel » a ajouté M. Adodo.

Il a remercié l’OIM qui a fait confiance à son ONG en lui confient l’exécution de ce projet pour le profit de la population et au ministère de l’Action Sociale qui a validé ce choix.

Il faut retenire que le présentant du président de la CPM-Tchaoudjo, Kozi Amadou, la représentante de la directrice de la protection de l’enfance, Mme Patassé Essohoun et directeur préfectoral de l’Action Sociale de Tchaoudjo Kotche Koffi ont assisté à cette cérémonie.

Yassir.T

Yassir T.

Read Previous

SOCIETE/Togo:Près de 235 boeufs ont été immolés et partagés sur presque toute l’étentu du territoire national.Une action de génerosité de l’ONG AIJT, Association Islam et jeunesse au Togo.Pour cette fête de Tabaski 2022,la couche vulnérable de certaines localités du pays ont retrouvé le sourire.

Read Next

Aliou OURO TCHITCHIRI,distingué meilleur jeune promoteur culturel à tchaoudjo.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *