HomeSOCIETEAssoli : Célébration de la journée internationale des Droits des femmes par...

Assoli : Célébration de la journée internationale des Droits des femmes par les femmes salariées de la commune Assoli 2.

 Célébration de la journée Internationale des Droits des Femmes,
des femmes salariées de la commune Assoli 2 en collaboration avec des femmes des deux autres communes,c’était le vendredi 11 mars à Koumondè.

Cette journée placée sous les thèmes, « L’égalité aujourd’hui pour un futur durable » et « la contribution de la femme dans le développement de son milieu » a pour objectif de dénoncer les discriminations, les inégalités et les violences vécues par les femmes.

Il s’agit également d’un moment propice à la réflexion et à la recherche de solution visant à améliorer la condition de chacune des femmes tout en soulignant le schéma parcouru.

La Journée  a été marquée à Koumondè par une causerie-débats sur la célébration de cette journée ; l’égalité des sexes, le plus grand défit en matière des droits fondamentaux ; les avancés dans le pays ; la part des femmes elles-mêmes animée par Mme Tahirou Dadjatou ; un sketch des jeunes filles qui a instruit l’assistance sur l’importance du certificat de mariage ; une caravane à travers les artères du canton de Koumondè et une soirée dansante.

Le directeur préfectoral de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation ; Matongaba Détoura Kpatkana, représentant le préfet d’Assoli a indiqué que le thème : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable » est fixé en rapport à la vision de développement durable inscrite dans l’agenda 2030 des Nations Unies et requiert en guise de gage de sa réalisation.

La consécration de cette vision internationale à travers les Objectifs de Développement Durable (ODD) et les accords climatiques internationaux, est illustrative de la conscience universelle des responsabilités humaines dans l’écosystème a-t-il ajouté.

M. Matongaba a souligné que les femmes sont plus impactées par le changement climatique que le monde vie aujourd’hui. Il a cité également la loi qui sanctionne davantage les violences faites aux femmes dans le code pénal et dans le code des personnes et de la famille modifiée en 2012 et en 2014 qui apporte une innovation dans la lutte basée sur le genre, les droits de la femme en matière du mariage, la gestion du foyer, de succession et de la capacité juridique de la femme.

Pour lui, l’égalité pour un avenir durable ne peut atteindre ses objectifs qu’à partir de la scolarisation des enfants sans aucune distinction de sexes en mettant l’accent sur celle de la jeune fille.

La présidente du comité d’organisation, Mme Ouro-Gbéléou Bouraïma Djamilatou a rappelé que la journée Internationale des Droits des Femmes a été officialisée en 1977 par les Nations Unies.Elle a dit que le but de cette manifestation est de réfléchir sur la participation de la femme au développement de sa localité, de sa commune et de sa préfecture à travers des thèmes qui sont développés.

Pour madame  Mme Kpélafia N’na maire de la commune Assoli 2, après la 2e guerre mondiale, le 10 décembre 1948 a été proclamée la déclaration universelle des Droits de l’Homme. En son article 1 a-t-elle cité « Tous les êtres humains naissent égaux en dignité et en droit, ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns contre les autres dans un esprit de fraternité ».

Elle a félicité l’Etat togolais, qui a signé et ratifié plusieurs conventions pour la défense de la femme d’où la promotion et la protection des droits des femmes ou la Convention sur l’Elimination de femmes et la Discrimination à l’Egard des Femmes (CEDEF).

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS