HomeSOCIETETchaoudjo/Dernière Assemblée Générale de l’année 2021 de la Chambre Régionale de Métiers...

Tchaoudjo/Dernière Assemblée Générale de l’année 2021 de la Chambre Régionale de Métiers Centrale.

 Dernière Assemblée Générale de la Chambre Régionale de Métiers  Centrale (CRM-C) de l’année 2021 organisé le mardi 25 janvier 2022 au Centre National de Tissage  à Sokodé, sous le thème « l’artisanat togolais, diversités et richesses » .

 Les délégués venus des préfectures de Blitta, Sotouboua, Tchaoudjo, Tchamba et Mô ont suivi au cours de cette assemblée des présentations sur les rapports d’activités et financier. Ces rapports ont fait l’objet d’échanges et de débats.

Au cours de l’Assemblée les délégués ont eu l’occasion d’avoir des échanges sur les inscriptions des artisans à la Chambre, à l’INAM  et dans les bases de données informatisées des artisans ; les cotisations des artisans ;la confection des cartes professionnelles artisans et le recrutement du personnel pour les Chambres Préfectorales de Métiers. La feuille de route du renouvellement des organes de la Chambre de Métiers 2022 a été également présentée aux délégués.

El Hadj Tchagnao Kpégouni, le président de la Chambre Régionale  de Métiers de la Centrale, dans son mot de bienvenue a déclaré que les assemblées générales des chambres régionales  sont des organes délibérants qui veillent à la mise en œuvre de la politique des chambres de métiers en matière d’artisanat. Elles se prononcent sur toutes les questions de gestion ; d’administration et le fonctionnement de leur chambre respective.

Il a indiqué que la dernière assemblée de l’année  est d’habitude consacrée à l’élaboration et à l’adoption du budget prévisionnel et du plan d’action pour l’année future et c’est ce qui justifie celle-ci.

Faisant le bilan des activités réalisées il a noté,  en dehors des progrès,  quelques insuffisances et manquements constatés. Il s’agit de la démotivation de certains élus à travailler ; la non opérationnalisation des commissions spécialisées ; la réticence de certains membres et des artisans à cotiser ; de se faire établir les cartes d’artisans et le refus de certaines  préfectures d’utiliser les contrats de la chambre et de se faire visé par celle-ci.

Pour faire face à ces problèmes El Hadj Tchagnao a sollicité le soutien de tous les artisans, celui de l’Etat et des partenaires techniques et financiers pour la mise en place d’une stratégie forte de  sensibilisation, de communication et de mobilisation des ressources.

A l’ouverture de cette Assemblée, le préfet de Tchaoudjo, Colonel Mompion Matéindou a fait comprendre aux délégués que l’importance du secteur de  l’artisanat n’est plus à démontrer. C’est secteur pourvoyeur d’emplois pour les jeunes qui ont appris un métier. «  C’est pourquoi le Ministère en charge de l’Artisanat  a engagé de réformes pour faire la promotion de ce secteur  qui fait vivre son homme » a-t-il dit.

Le préfet a exhorté tous les délégués et acteurs impliqués dans le secteur de l’artisanat à faire beaucoup de sacrifice et à donner le meilleur d’eux-mêmes et aussi à nouer des partenariats pour la mise en œuvre des politiques artisanales et  pour le développement de l’artisanat au Togo en général et particulièrement dans la région centrale.

Yassir T.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS