HomeSOCIETETchaoudjo/ : Inauguration d'un centre d’écoute pour jeunes filles par l'Association AFMUCAB...

Tchaoudjo/ : Inauguration d’un centre d’écoute pour jeunes filles par l’Association AFMUCAB a Sokode.

Dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire, il est créé et inauguré un mini centre d’écoute  sur les cas de grossesses  des jeunes filles  en milieu scolairle   de la commune de Tchaoudjo1 ce samedi 22 janvier 2022 à Sokodé par l’Association des Femmes Musulmanes Unies pour la Compassion, l’Amour et la Bienfaisance (AFMUCAB).

Pour les responsables de l’Association la création dudit centre se situe dans le cadre des activités de sensibilisation de lutte contre la contraception  des grossesses en milieu scolaire de cette Association. Il permettra d’accompagner le gouvernement dans sa lutte contre ce mal.

AFMUCAB est créée en 2009. Elle est une association de développement durable qui œuvre dans l’hygiène  et assainissement et la propreté des lieux publics. Elle intervient dans le reboisement,  la mobilisation des fonds et la promotion de la femme.

L’objectif est d’amener les jeunes filles  scolarisées à prendre conscience des dangers auxquels elles sont exposées et à respecter les mesures et conseils afin  d’éviter les grossesses non désirées et précoces en milieu scolaire.

D’une manière spécifique il s’agit de relayer l’information sur les mesures prises par le gouvernement dans sa lutte contre les grossesses des filles scolarisées ; de mettre en place des groupes d’élèves chargés de mener des sensibilisations au sein des établissements scolaires de la région centrale.

A l’inauguration du centre d’écoute, la présidente de l’Association  des Femmes Musulmanes Unies pour la Compassion, l’Amour et la Bienfaisance, Azia Ouro-Wassara Wébi a déclaré que le phénomène de grossesses en milieu scolaire est alarmant et pour l’année  2020-2021 on compte 1244 cas sur toute l’étendue du territoire selon les chiffres du gouvernement.

Azia Ouro- Wassara a indiqué que ces grossesses non désirées conduisent souvent à l’arrêt brusque, voire l’abandon  des études par ces jeunes filles. « C’est pourquoi il est important de développer des mesures de prévention pour soutenir les efforts du gouvernement à lutter contre cette pratique en soutenant les communautés à faire face à la crise pour protéger les filles scolarisées » a –t-elle dit.

Comme activités AFMUCAB entend apporter un soutien à l’endroit des jeunes filles victimes ; permettre aux victimes de reprendre les classes ; sensibiliser  04 établissements scolaires de la préfecture de Tchaoudjo au respect des mesures prises par le gouvernement et animer des causeries éducatives et débats avec les communautés sur les mesures préventives liées aux grossesses précoces.

Pour son premier geste, l’Association a fait don de fournitures scolaires et une enveloppe de dix mille (10.000 Fcfa) aux demoiselles Worou Marie et Ouro-Tchadjobo Aïchatou  de la Terminale A4 et Première A4 au Lycée Kouloundè pour les encourager à poursuivre leurs études dans de bonnes conditions et assurer leur réussite. Elles ont remercié l’Association pour ce geste qui vient à point nommé les soulager et promis travailler dur pour mériter la confiance de cette association.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS