HomeSOCIETETchaoudjo : Lancement des activités du projet de recensement des infrastructures sociales...

Tchaoudjo : Lancement des activités du projet de recensement des infrastructures sociales et économique du Togo dans la région centrale à Sokodé.

Le jeudi 16 décembre à Sokodé, pour le compte de la région centrale, le ministre délégué chargé du Développement des Territoires, Essomanam Edjéba a procédé au lancement des activités du Projet de Recensement des Infrastructures Sociales et Economiques (PRISE) du Togo.

 Tous les préfets, les maires, les directeurs régionaux des services étatiques et para étatiques, les forces de l’ordre et de sécurité, etaient présent à  cette rencontre,cette réunion
 vise à informer les parties prenantes clés de la région centrale sur les objectifs et les enjeux du projet afin de favoriser son approbation.

Il s’agit spécifiquement d’assurer aux acteurs une compréhension commune des différents contours du projet, de présenter l’état d’avancement des opération de collecte après lancement officiel du projet, de décliner succinctement la méthodologie du processus dans les région, de présenter le chronogramme du processus et de sensibiliser tous les acteurs à s’impliquer vivement pour la bonne réussite du projet.

En lançant le PRISE dans la région centrale, le ministre délégué chargé du Développement des Territoires a indiqué qu’une implantation judicieuse de nouvelles infrastructures permet de parvenir à une équité territoriale et au développement harmonieux, équilibré et durable.

« Car, il est indéniable que l’accès «équitable des populations aux infrastructures économiques est un facteur important mais aussi un vecteur d’une croissance inclusive au bénéfice des pauvres. C’est pourquoi il est nécessaire de disposer et de rendre disponible, une photographie instantanée de tout le territoire national en matière d’infrastructures sociales et économique et qui serve d’outil efficace d’orientation et d’aide à la décision publique »  a souligné le ministre Essomanam.

Il a ajouté que les données ainsi collectées sur le territoire national serviront à développer un système d’information intégré, précis et complet pour l’ensemble des infrastructures socio-économiques.

Le représentant MITSIO MOTU, le cabinet international recruté pour cette opération, Louis Vérin a fait savoir  que la cartographie des infrastructures sociales et économiques va faciliter la mise en cohérence des infrastructures communales avec les projets structurants du schéma national d’aménagement du territoire.

Le préfet de Tchaoudjo, Mompion Matéindou a au nom de tous les acteurs développement de la région centrale, renouveler sa gratitude pour l’initiative et la conduite technique et administrative de la mise en œuvre  du présent projet.

Notons aussi que l’infrastructure de données géolocalisées qui sera mise en place à l’avantage de permettre aux collectivités territoriales de disposer de données statiques des infrastructures sociales et économiques de chacune des communes, qui pourront aussi à leur tour contribuer activement à la mise à jour des données des infrastructures à travers la plateforme digitale centrale.

La cartographie des infrastructures sociales et économiques facilitera également la mise en cohérence des infrastructures communales avec les projets structurants du schéma national d’aménagement  du territoire.

Yassir T.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS