HomeANALYSESRenforcement de Capacités sur l’Élaboration et la Gestion des Projets Associatifs à...

Renforcement de Capacités sur l’Élaboration et la Gestion des Projets Associatifs à Sokodé des Organisations de Jeunes de la Région Centrale.




À l’intention des organisations de jeunes de la région centrale, le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) a organisé le mercredi  16 juin à Sokodé, un atelier de renforcement des capacités sur l’élaboration et la gestion des projets des projets associatifs.



 Cet atelier vise à contribuer à l’amélioration des performances du projet d’appui technique et financier aux organisations de jeunes, l’atelier est organisé dans le cadre du projet : « Renforcement des capacités des organisations de jeunes sur l’élaboration et la gestion des projets de développement local ». Il s’agit également pour les organisateurs de renforcer les capacités des organisations de jeunes en matière de montage de dossier, en éligibilité des micros projets dans le cadre des appels à projet en direction des associations de jeunes et en leadership et l’engagement de la jeunesse.




M.Tchédré Soulemane, troisième adjoint au maire de la commune de Tchaoudjo 1, représentant le préfet de Tchaoudjo a invité les participants à être suffisamment participatifs, d’émettre leurs préoccupations, d’exprimer leurs inquiétudes et de soumettre leurs recommandations au cours de cette rencontre qui vont se relever décisifs pour la suite du processus.

Il a rappelé que les jeunes filles et hommes constituent un précieux levier de croissance économique et sociale du pays. « C’est d’ailleurs ce qui justifie les importantes actions que le chef de l’Etat Faure Gnassingbé mène depuis plusieurs années en vue de vous permettre de jouer effectivement le rôle qui est le vôtre dans le processus de développement du pays » a ajouté M. Tchédré.

Le président du Comité d’Organisation et représentant le président du CNJ, Ibrahime Aboubakar, a indiqué que les raisons principales pour lesquelles certains projets de jeunes ne sont pas retenus sont le non-respect des critères d’éligibilité tels que l’ouverture d’un compte au nom de l’association.

Il s’est dit satisfait que la doléance a eu écho favorable, car le nombre des associations est passé de 12 dans les années antérieures à 20 pour cette année soit  une augmentation de 40% dans le cadre du financement des associations,tout en exprimant sa reconnaissance au ministère en Charge de la Jeunesse, le partenaire financier l’UNFPA .

Yassir T.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS