HomeUncategorizedNECRELOGIE/La Confrérie, islamique Soufi: Tidjaniya de l'Afrique de l'Ouest en deuil.

NECRELOGIE/La Confrérie, islamique Soufi: Tidjaniya de l’Afrique de l’Ouest en deuil.


La communauté Tidjaniya constituant la majorité des confréries islamiques Soufis à travers l’Afrique de l’Ouest et au-delà se sont réveillés le mardi 27 avril 2021 avec une nouvelle consternante sur les réseaux sociaux. Celle de la disparition de l’illustre Cheikh et guide spirituel Mouhammed Salissou Shabane Nyntchè (r.a).



Ce fut avec difficulté que cette nouvelle avérée fut acceptée par des millions d’adeptes de la Tidjaniya de part le Ghana, le Togo et le Bénin. Pour rappel, le Cheikh Mouhammed Salissou Shabane faisait parti des innombrables « Khalifes » ou représentants de feu Cheikh al-Islam Elhadj Ibrahim Niass (r.a) du Sénégal au Ghana, au Togo ainsi qu’au Bénin voisin. Il vint au monde le 10 janvier 1934 à Asamankese dans l’Eastern Region (région de l’Est) du Ghana.


Originaire du Togo, en l’occurrence du village de Kri-kri (Adjeïdè) dans la préfecture de Tchamba, il eut une enfance très prisée du fait du cadre familial religieux dans lequel il a grandi. Son illustre père, lui-même, guide religieux de la Tidjaniya l’avait très vite initié à la culture islamique en lui procurant une éducation spirituelle ineffable dès son tout jeune âge. Notons que la dimension inestimable du savoir du futur clerc en islam incita son géniteur à l’envoyer au Sénégal afin qu’il puisse parachever le processus de son éducation spirituel aux côtés du guide spirituel, érudit internationalement certifié, Cheikh al-Islam et panafricaniste Ibrahim Abdoullahi Niass à Kaolack au Sénégal.
Par conséquent, le Cheikh Mouhammed Salissou Shabane Nyntchè y passa dix années dans une atmosphère typiquement religieuse à Kaolack sous la supervision indéfectible de Seyyidi Aliou Cissé qui se chargea personnellement de l’éducation des diverses adeptes de son Cheikh, Ibrahim Niass, venus de différents pays de l’Afrique de l’Ouest en vue de s’y faire former.

De son retour à son Ghana natal, Cheikh Salissou Shabane eut le privilège de faire partie du clergé de la Tidjaniya ayant joué un rôle prépondérant dans la propagation de l’islam et surtout de la voie spirituelle dénommée Tidjaniya au Ghana, au Togo et au Benin aux côtés d’autres guides religieux tels que le Cheikh Abdoullahi Djallo Maikano, Cheikh Djamalou Baba, Cheikh Chief Imam Ousmane Nouhou Sharougouboutou, etc.

Cheikh Mouhammed Salissou Shabane le Nyntchè a tiré sa révérence à l’âge de 87 ans tout en léguant aux adeptes de la Tidjaniya et à la jeunesse Tidjaniya en particulier un héritage basé sur le respect mutuel, la piété, l’amour du Prophète Mouhammad (PSL) et le combat interminable livrer contre l’ego qui en réalité est le véritable adversaire de l’aspirant (Mourid) à la quête de la connaissance et de l’agrément d’Allah.
Son inhumation sera effective incha Allah le jeudi 29 avril 2021 à Accra, sa ville de résidence, au quartier Nima Mamobi à Kawukudi Park à 11 H GMT.

Sur ce, nous présentons toutes nos condoléances les plus attristées à la communauté Tidjaniya de par le monde et celle de l’Afrique de l’Ouest et du Togo, du Ghana et du Bénin en particulier. Puisse Allah disposé de lui favorablement en lui garantissant une place de choix aux côtés de ses prédécesseurs guides religieux et du Prophète Mouhammad (PSL).

Yassir T.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS