Société/ climat. L’UNESCO s’engage au côté des populations togolaise à renforcer la résilience des riverains du parc National de Fazao-malfakassa.

La biodiversité est depuis un certain nombre d’années en pleine souffrance face aux activités humaines qui sans cesse croissance continue de menacer la disparition des espèces et même rends les activités agricoles inadapté pour une alimentation suffisant. Le défit est de relier les opportunités de développement aux ressources existantes dans une perspective de durabilité.

C’est ce qui explique l’engagement de l’UNESCO à travers le projet dénommé au côté de l’Etat togolais dont la mise en oeuvre est fait par l’ONG Action pour la Jeunesse d’Afrique (AJA). Pour permettre aux différents acteurs clés autour du parc National Fazao-malfakassa d’avoir des informations liées aux nouveaux concepts que sont l’économie verte et la biosphère, un atelier de formation est organisé à l’attention de ces acteurs clés autour et dans le parc National Fazao-malfakassa à l’hôtel central dans la commune de Tchaoudjo I à compter du 09 mars au 12 mars 2021 dont la cérémonie d’ouverture a été présidé par le Maire de la commune de Tchaoudjo I.

Cette formation permettra essentiellement au participants d’améliorer leur compréhension sur les bien et services fournis par le parc National Fazao-malfakassa notamment les valeurs socio-économique, patrimoniales et environnementales du parc, présenter les activités d’exploitation des ressources et leurs impacts sur le PNFM et ses capacités de fournir des bien et services, etc….
Pour le représentant du Directeur Régional de l’environnement et des ressources forestière de la centrale, cette formation de 4 journée est une occasion de transfert de compétences qui devrait permettre aux différents participants une fois au retour de chez eux de mieux organiser la résilience de sa population autour du parc.


Dans sa prise de parole, le chef projet au près de l’UNESCO représentant l’UNESCO à fait remarquer la volonté de bien vouloir faire cette formation aux populations riverains qui est estimée à plus de 80000 habitants. Mais dans l’impossibilité donc ces acteurs clés devraient au retour être le porteur de messages à l’endroit de cette population.


Avant de donner le mot d’ouverture pour les 4 jours d’activités, le maire de la commune de Tchaoudjo I Monsieur KORODOWOU à souhaité la bien venue au participants et remercié l’UNESCO sur le choix qui est faites sur sa commune. À rappeler également l’importance de cette formation au regard des menaces qui pèse sur ce parc à travers les activités humaines.

Commencer aujourd’hui, l’atelier prendra fin le 12 mars prochain.

Emmanuel TENGUE.

Yassir T

Read Previous

SPORT/Togo: L’Actualité des Eperviers Locaux dans le Cadre des Préparatifs des 5ème et 6eme Journées des Eliminatoires de la CAN2021.

Read Next

Nécrologie: Sokodé en Deuil,l’Ancien President Regional de L’Union Musulmane/ Région Centrale s’est Éteint .

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *