HomeUncategorizedSOCIETE/Tchaoudjo:Une caravane à Lama-Tessi, Yara-Kabyè et Kasséna pour marquer la fin du...

SOCIETE/Tchaoudjo:Une caravane à Lama-Tessi, Yara-Kabyè et Kasséna pour marquer la fin du projet, dans la lutte contre le mariage des enfants.


 
 Une caravane pour marquer la fin du projet : « Améliorer la capacité des jeunes actrices engagées pour l’éradication des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest »,par Wildaf-Togo  organisé le samedi 28 novembre à Lama-Tessi, Yara-Kabyè et Kasséna.

C’est une initiative de la coalition : Synergie d’Actions pour une lutte plus efficace contre le Mariage des Enfants (SAME). Le projet qui est mis en œuvre par Wildaf-Togo en collaboration avec Forces en Action pour le Mieux Être de la Mère et de l’Enfant (FAMME).

Il est financé par African Women’s Development Fund (AWDF) pour le compte de l’initiative «  Le sud aux Rêves du Leadership ».
A travers ce projet, les organisateurs entendent entre autres, renforcer les capacités des actrices engagées et organiser les jeunes filles et d’autres acteurs stratégiques pour contribuer à l’éradication du mariage d’enfants au Togo et au Mali.

Le projet a pris fin en septembre 2020 après une période de deux ans d’activités. Les principales activités réalisées sont notamment, le diagnostic des coutumes qui influent sur la pratique des mariages d’enfants, la formation de 30 jeunes filles, la sensibilisation des populations sur les mariages d’enfants et les conséquences pour les filles, le dialogue intergénérationnel et multi-acteurs sur l’utilisation d’approches traditionnelles pour le changement des coutumes non conformes qui surtout influent sur le mariage des enfants et le plaidoyer au niveau national.

Au cours de la caravane dirigée par la chargée de programme à Wildaf-Togo, Pounpouni Adidjatou, les jeunes filles activistes engagées à travers des affiches sur lesquelles sont inscrites : « Aucune fille ne sera plus mariée avant ses 3e menstrues ni de force pour conserver sa virginité avant le mariage » et « les filles doivent poursuivre leurs études ou apprendre un métier », ont sensibilisé les populations de Lama-Tessi, Yara-Kabyè et Kasséna sur l’abandon des coutumes qui influent sur le mariage des enfants.

Pour les organisateurs c’est une satisfaction,et avec le concours des population ce problème sera éradiqué.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS