HomeUncategorizedSOCIETE/L'UNESCO et ses partenaires de mise en oeuvre du projet économie verte...

SOCIETE/L’UNESCO et ses partenaires de mise en oeuvre du projet économie verte valident les études socio-économiques et de consultations des populations sur leur préférence en matière de développement d’entreprise de biodiversité à Sokodé .

Le jeudi, 12 novembre 2020, les études socio-économiques et de consultations sur leur préférence en matière de développement d’entreprise de biodiversité, ont été validées au Nouvel Hôtel Central de Sokodé au cours d’un atelier tenu entre les différents acteurs de la vie socio-économique à l’intérieur et autour du parc Fazao Malfakassa.

Cet atelier se situe dans le cadre du projet : « Développement durable basé sur la promotion des moyens de substance respectueux de la biodiversité autour du parc national de Fazao-Malfakassa », financé par le fonds Inde-ONU pour le partenariat au développement.Il est mis en œuvre par l’UNESCO en collaboration avec le ministère de l’Environnement, du Développement et de la Protection de la Nature et l’ONG Action pour la Jeunesse d’AJA) pour réduire la pauvreté à travers le développement durable des communautés locales autour du parc national Fazao-Malfakassa.

Les travaux de cet atelier ont été tenus en présence d’une parterre d’autorités administratives et communales notamment, le secrétaire général de la préfecture de Tchaoudjo, Daro Ouro-Akondo Tchagao, représentant le Préfet de Tchaoudjo, du maire adjoint de la commune de Tchaoudjo 1, Yérima Agrigna, représentant le Maire de la Commune de Tchaoudjo 1, des représentants des directions régionales de l’Environnement et de l’Agriculture, des représentants des communes,du chef du projet UNESCO, Atsri Honam, des délégués des ONG et des membres du comité local de gestion du parc national de Fazao-Malfakassa des préfectures de Tchaoudjo, Sotouboua et Bassar.

Les études réalisées ont permis d’identifier les activités d’économie verte en lien avec le potentiel de valorisation et de la biodiversité.

Les travaux de validation ont été marquées par la présentation des études socio-économiques, le marché des produits et sur l’évaluation du potentiel des espèces fruitières spontanées de valeur socio-économique dans le parc.

Les échanges sur les opportunités, les avantages et les inconvénients des choix sur les moyens de substance respectueux de la biodiversité à promouvoir et la validation des préférences des activités d’économie verte à développer avec les populations sur la base des discussions et des résultats des études, ont mis fin aux travaux.

Le secrétaire général de la préfecture de Tchaoudjo, Daro Ouro-Akondo Tchagao et le représentant du directeur régional de l’Environnement, Tchadjobo Amissou, se sont félicités de l’initiative du projet pour réduire la pauvreté à travers le développement durable des communautés locales autour et dans le parc national Fazao-Malfakassa par la création d’entreprises de biodiversité pour l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes.

Ils ont remercié le fonds Inde-ONU pour le partenariat au développement à travers l’UNESCO pour l’appui à la conservation de la biodiversité et à la promotion du développement durable autour du parc national Fazao-Malfakassa.

Balidjam T.M.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS