HomeUncategorizedSOCIETE/Tchaoudjo : Le Canton de Lama-Tessi à Abrité l'Atelier sur ...

SOCIETE/Tchaoudjo : Le Canton de Lama-Tessi à Abrité l’Atelier sur le projet : « Améliorer la capacité des jeunes actrices engagées pour l’éradication des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest ».

Le mercredi 30 septembre au cours d’un atelier à Lama-Tessi à 20 Km au sud de Sokodé, après 5 ans d’activités.
Les activités du projet
  « Améliorer la capacité des jeunes actrices engagées pour l’éradication des mariages d’enfants en Afrique de l’Ouest » ont été organisées dans le cadre de l’initiative « Le sud aux Rênes du Leadership » par les ONG Women in Law and Development in Africa (WILDAF)-Togo et Force en Action pour le Mieux-être de la Mère et de l’Enfant (FAMME) avec le financement de l’ONG African Women’s Development Fund (AWDF).

Il s’agit à travers la rencontre de Lama-Tessi d’évaluer la mise en œuvre des activités du projet et leurs impacts sur le terrain depuis 5 ans par les différents acteurs notamment les réseaux nationaux, les partenaires en santé de la reproduction, les jeunes filles actrices du changement contre les mariages d’enfants, les autorités traditionnelles et religieuses, les autorités locales et administratives  et les communautés des zones d’intervention.

Les travaux ont également permis d’évaluer l’effectivité de la réalisation des activités sur le terrain, d’organiser des entretiens avec les jeunes filles actrices du changement contre les mariages des enfants dans les communautés , d’examiner et de discuter sur les avancées réalisées et leurs impacts en vue de les capitaliser.


La rencontre a également porté sur la collecte et la vérification des résultats obtenus par les filles au regard des fiches de suivi envoyées au Wildaf de l’Afrique de l’Ouest et les registres tenus par les jeunes filles dans ce cadre pour s’assurer de l’effectivité de plaidoyer au niveau local et national.

L’état des lieux des coutumes des deux pays bénéficiaires en Afrique de l’Ouest notamment le Togo et le Mali, l’apport des changements dans les milieux, le recensement des bonnes pratiques, des témoignages et des difficultés rencontrés dans la mise en œuvre  du projet, de la perception des populations sur le déroulement des activités dans les communautés, des résultats obtenus, des impacts dans la lutte contre les mariages précoces et les propositions recommandées pour la pérennisation des impacts du projet dans les deux pays ont été également au centre des discussions.

Le maire de la commune de Tchaoudjo 2, Kiliou Kokolou a remercié Wildaf-Togo et FAMME pour leur action en faveur de la jeune fille et de la femme. Il a indiqué que la mise en œuvre de ce projet a eu des impacts positifs dans la lutte contre les mariages et les grossesses précoces dans le milieu. Il a invité les participants à continuer la sensibilisation malgré la fin du projet et exhorté les organisateurs à initier d’autres projets pour éradiquer d’autres fléaux qui freinent le développement de la jeune fille dans la commune.

La trésorière générale de Wildaf-Togo, Mme Kpédji Anne et Mme Chaold Ablavi Datico Gertrude se sont félicitées des résultats obtenus à travers les  différents témoignages reçus.


Elles ont remercié les acteurs qui ont œuvré pour la réussite de ce projet dans le canton de Lama-Tessi et invité les filles leaders à ne pas baisser la garde tout en jouant leur rôle de sentinelle pour la sauvegarde des acquis du projet.

Elles ont indiqué également qu’elles comptent sur la disponibilité des autorités locales dans l’accompagnement des filles leaders dans leur rôle de dénonciatrice des cas de mariage d’enfant.

Pour finir,la mise en terre de 15 jeunes plants par les jeunes filles et  l’implantation du panneau portant l’inscription sur la fin des mariages d’enfants, la déclaration des leaders communautaires,ont marquées la fin de la rencontre.

La Rédaction.
 

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS