HomeUncategorizedSOCIETE/Tchaoudjo: Le samedi 29 février à Sokodé sur la thématique de la...

SOCIETE/Tchaoudjo: Le samedi 29 février à Sokodé sur la thématique de la paix, la non violence et de la gestion pacifique des conflits, des membres des Conseils Consultatifs Préfectoraux des Enfants (CCPE) de la région centrale ont été outillés .

Organisé par le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) avec l’appui financier de l’UNICEF et placé sous le thème du projet : « Appui à l’accompagnement du conseil consultatif préfectoraux des enfants au niveau national, régional et préfectoral », cette rencontre a regroupée 80 enfants venus des préfectures de Blitta, Sotouboua, Tchamba et de Tchaoudjo.

Le but de cet atelier est de lutter efficacement contre les violences faites aux enfants et d’autres formes de violence constatés. Il s’agit également pour les organisateurs de renforcer les capacités des membres des CCPE sur la consolidation de la paix et la gestion pacifique des conflits, les notions de paix, de dialogue et de pardon et renforcer leurs capacités dans leurs rôles de promotion et de consolidation de la paix.

Le représentant du directeur régional de l’Action Sociale de la région centrale, Djaouba Sabi a remercié le CACIT et ses partenaires pour avoir initié cette rencontre qui va permettre aux enfants de mieux assimiler les thématiques de la paix, la non violence et la gestion pacifique des conflits.

Il a indiqué que depuis 2011 le gouvernement a institué le CCPE dans chaque préfecture pour que les enfants apportent leurs propres expériences et prendre les initiatives pour leur protection.

Il a exhorté les participants à travers cet atelier de prêter une oreille attentive pour mieux assimiler tout ce qui leurs sera transmis pour mieux les enseignés aux autres dans leur milieu respective.

M.Togbé Comlanvi Mawulawè, représentant du CACIT, et la directrice exécutive de PAFED, Mme Françoise Mayi Gnofam ont remercié l’UNICEF pour son appui financier pour la réussite de cet atelier.

Ils ont indiqué que depuis 2017 les mouvements des manifestations de réclamation des syndicats des enseignants et les manifestations politiques les enfants sont les premières victimes, c’est ce qui a poussé le CACIT à renforcer les capacités de ces enfants.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS