HomeUncategorizedACTUALITE/Tchaoudjo: Rencontre Régionale sur le Dialogue Civilo-Militaire Pour la Prévention et la...

ACTUALITE/Tchaoudjo: Rencontre Régionale sur le Dialogue Civilo-Militaire Pour la Prévention et la Résolution des Conflits aux Togo.

Durant deux jours, du 22 au 23 octobre 2019 a l’hôtel centrale de SOKODE s’est dérouler un atelier régional de formation sur le dialogue civilo-militaire pour la prévention et la résolution des conflits au Togo à l’intention des représentants des couches sociales de la population et des forces de défense et de sécurité.


On notait la présence du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le général de brigade, Damehame Yark, du premier rapporteur de HCRRUN, Wiyao Evalo, du représentant du Représentant-Résident du PNUD au Togo, Aliou Dia et des cinq préfets de la région centrale.
La rencontre qui est organisée par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile avec l’appui technique et financier du PNUD, s’inscrit dans la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits et des violences et la protection des droits de l’homme au Togo.
Elle vise à raffermir davantage les liens et la collaboration entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations en vue de cultiver la paix et le vivre ensemble pour la prévention d’éventuels conflits.
Ils etaient une soixantaine de participants composés des des forces de défense et de sécurité, des représentants des organisations de la société civile, des confessions religieuses, de la chefferie traditionnelle et des maires des différentes communes de la région centrale, ont au cours des travaux, renforcer leurs compétences sur le rôle et le fonctionnement des forces de défense et de sécurité, l’importance du dialogue civilo-militaire, la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention des conflits.


Les travaux de groupes ont porté essentiellement sur l’Etat des lieux des rapports entre les forces de défense et de sécurité et les populations, les voies et moyens pour améliorer les relations et pour prévenir les conflits entre les forces de défense et de sécurité et les populations.
Les approches de solutions pour le renforcement de la confiance et la collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les populations ont été également au centre des discussions.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le général de brigade Damehame Yark a l’ouverture du cérémonie a indiqué que les objectifs du PND sont basés sur l’inclusivité qui va permettre de réduire les distances entre les diverses populations à la base, les groupes sociopolitiques, les autorités nationales, régionales et locales.
Selon le ministre de la Sécurité et de la Protection , la relation entre la société civile et les forces de sécurité est fondamentale pour la sécurité humaine.
Il a relevé que dans plusieurs endroits les populations refoulent les forces de défense et de sécurité en les considérant comme des prédateurs plutôt que des protecteurs. Dans le cas inverse a dit le ministre Yark, nombreux militaires et policiers se méfient aussi de la société civile remettant en cause leur rôle régalien de maintien de l’ordre et de sécurité.
C’est dans cette optique que son département a élaboré et lancé ce projet pour que la crise de confiance et le manque de collaboration cèdent l’espace à la paix et à la sécurité au sein des populations a-t-il ajouté.
Il a exprimé sa reconnaissance au PNUD pour son accompagnement et ses appuis multiformes en matière de paix et de la sécurité.
Le premier rapporteur de HCRRUN, Wiyao Evalo a salué l’initiative du projet qui va permettre de renforcer la collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les populations.
Il a émis le vœux de voir les travaux déboucher sur des propositions qui vont apporter une plus value aux mesures et aux sacrifices déjà consentis dans la prévention des conflits, la quête de la quiétude et le consolidation du vivre ensemble au Togo.

M. le colonel Mompion Matéindou, Prefet de Tchaoudjo a souligné que la paix constitue un outil et un facteur indispensables pour l’atteinte des objectifs du PND.
Il a rappelé que suite aux événements malheureux survenus dans la ville de Sokodé et de ses environs il y a quelques mois, il est nécessaire que des mesures soient prises pour prévenir de tels événements,le Prefet n’a pas manqué de remercier les organisateurs de cet atelier.

La Rédaction.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LES PLUS POPULAIRES

COMMENTAIRES RÉCENTS